Comment faire une omelette sans casser d’œufs: la méthode

À une époque, j’étais très «tourné pas pété». C’était, à mon avis, l’apogée du respect qu’on pouvait donner à un œuf.

Avant cela, par contre, j’étais plutôt très «brouillé». Entre autre, parce que j’étais incapable de maîtriser parfaitement la cuisson du fucking «tourné par pété».

Oeufs

C’était bien évidemment avant que ma relation avec les menstruations de poule change. Depuis ce temps, les œufs ne me manquent pas vraiment…J’ai fait quelques tentatives de brouillé et d’omelette à base de tofu qui se sont avérées fructueuses, mais trop fastidieuses pour que j’ai envie de les refaire sur une base régulière.

Émietter un bloc entier de tofu ne me rend pas joyeuse.

VeganEgg

Cela fait des mois que je vois passer ce produit sur les internets avec un petit pincement au cœur parce que je sais que je ne serai pas capable de mettre la main dessus avant un bon bout.

Croyez-moi quand je vous dit que, lorsque je l’aperçois de façon inattendue dans l’étagère du magasin, tout fier avec son name tag «Nouveau», je vire folle.

Et je l’achète même si je n’en ai pas de besoin.

Et que je le trouve trop cher.

Mon objectif avec ce produit était de pouvoir le consommer tel quel et non de l’utiliser, par exemple, en pâtisserie. Les alternatives sont déjà nombreuses et ont fait leurs preuves (œuf de graines de lin, bananes, compote de pomme…).

Ne me contentant pas de peu, j’ai fait plusieurs tests. Il faut plusieurs paradigmes avant d’élaborer une théorie.

Notez que pour chaque test, j’ai suivi à la lettre les instructions de préparation qui disent de fouetter la poudre avec de l’eau très froide.

Pour mon premier test, je me suis rebellée contre la méthode de cuisson indiquée sur l’emballage. Je devais être frue (*Normal. Je n’avais pas encore mangé.) ce matin-là parce que j’ai décidé que puisque j’utilisais une poêle anti-adhésive, je n’avais pas besoin d’utiliser de l’huile en plus.

Toute petite erreur.

Le produit était mangeable et mon homme a même adoré. Par contre, les «œufs» sont restés pâles comme les jambes d’un Québécois en avril.

En guise de deuxième test, je me suis conformée et j’ai utilisé un peu d’huile.

Je dois céder la victoire à Earth Island. L’huile offre un rendu beaucoup plus appétant. Les «œufs» prennent une jolie couleur dorée et une croute se forme à l’extérieur, ce qui améliore la texture qui, autrement, est plutôt meh.

Assiette déjeuner VeganEgg

Oeufs brouillés VeganEgg

Test final. Je prépare mes diners d’avance. Réchauffer mes repas à l’aide de la chaleur du soleil étant hors de ma porté, je me tourne donc vers un réchauffage au four à micro-ondes. Vous savez comme cette petite machine peut vous scrapper un repas qui était si délicieux la veille…C’était donc le test ultime.

J’ai donc préparé l’équivalent d’un «œuf» la veille. Il a passé la nuit dans le frigo et est passé par l’étape fatidique du réchauffage. Conclusion?

Impressionnant.

Lunch VeganEgg

D’accord, les «œufs» s’agglutinent en motte dans le coin du bol comme si leur vie en dépendait, mais suffit de les travailler un peu avec une fourchette ou un couteau pour disperser la meute. Autrement, le goût et la texture restent les mêmes!

A+

Bonus. Même si j’ai dit que mon objectif n’était pas autre que faire des oeufs brouillés, j’ai quand même testé le produit dans une recette de poulet pané style «cordon bleu» et laissez-moi vous dire que, malgré que le tout était à la vieille de cramer dans le four par ma faute, le résultat était des plus satisfaisant. Vous trouverez la recette ici.

Verdict

Ce serait vous mentir de dire que le produit équivaut à un œuf de poule parce que le goût reste différent. Tout nu, VeganEgg goûte peu et nécessite une petite dose magique d’assaisonnement.

Par contre, la texture est à point et le produit est, somme toute, facile à préparer, bien que le temps de cuisson soit un peu plus long que pour un œuf standard. On parle de 6 à 8 minutes, ce qui n’est quand même pas, à mon avis, un temps de cuisson exagéré.

Au frigo ou tablette, le produit a aussi l’avantage de se conserver quelques mois.

Seul turn off (et il est quand même majeur, je crois): le prix. Pour l’équivalent d’une douzaine d’œufs, j’ai dû sortir de ma poche 10 grosses piasses.

Est-ce que je le rachèterais? En spécial, sans hésitation!

Faites-moi part de vos impressions en commentaires, sur Twitter ou Facebook si vous testez le produit!

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *