Journal alimentaire: spécial travail

Dans le quotidien d’un végétalien, tout n’est pas que crème glacée à la banane parfaitement mise en scène avec 56 garnitures plus fancy les unes que les autres.

Voici un petit aperçu de ce que mange un végétalien quand il travaille!

Déjeuner

Je mentirais si je disais que je commence ma journée avec un grand verre d’eau citronnée pour détoxifier mon corps. Non. Mes matins de journée de travail sont plutôt pressés et je me laisse peu de temps pour relaxer et commencer la journée en douceur. J’ai fait le choix de dormir un peu plus longtemps…

Mon déjeuner est donc généralement le même tout au long de la semaine.

Smoothie choco-banane

J’adore ce smoothie. Je le prépare toujours la veille. Sa préparation requiert peu ou pas de compétence: un mélangeur, 3 ou 4 bananes, environ 2 c. à table de cacao et du lait de coco. Il arrive que je varie un peu en ajoutant des protéines  ou du beurre d’arachide.

Il arrive aussi que je fasse un smoothie «vide frigo» pour éviter de perdre des fruits ou des légumes.

Diner

J’ai la chance, ou la malchance, voyez ça comme vous le voulez, de travailler sur la route, la plupart du temps. Le côté positif, c’est que cela me permet, en théorie, d’essayer pleins de restaurants. Le côté négatif, c’est que je suis généralement dans des endroits éloignés où la variété de restaurants se limite pas mal au casse-croûte du village.

J’apporte donc généralement les restes de la veille. Il arrive parfois cependant, par une quelconque magie noire, que je n’ai pas de lunch, mais que j’arrive tout de même à mettre la main sur autre chose qu’un sandwich aux tomates sans mayo et sans beurre avec un side de frites.

Salade

J’ai trouvé ce petit délice dans une épicerie/fruiterie à Victoriaville pour moins de 8$…Tout un deal, vous me direz? Ouep.

Je suis coupable de manger trop souvent dans mon auto sans prendre le temps d’arrêter mon cerveau et de me déconnecter du travail, malgré que ce soit super important de le faire. Tout d’abord parce qu’il n’y a rien de pire que de manger trop vite et ensuite parce que c’est plus que sain de se permettre cette pose dans nos journées oh combien chargées.

Eau et livre

Alors dès que je le peux, je me trouve un spot, je démarre un chrono sur mon cellulaire pour éviter de regarder l’heure à toutes les dix minutes et je relaxe avec un bon livre.

Souper

Mes soupers de semaine sont, pour la plupart, planifiés d’avance. Autrement, je mangerais probablement toujours la même maudite affaire.

C’est généralement quelque chose de simple et rapide. À moins d’une influence puissante de pleine lune, je garde les expériences culinaires pour les jours de congé. Shame on me j’ai peu de patience quand j’ai faim.

Ces derniers temps, j’ai redécouvert les falafel et j’envisage bien exploiter leur simplicité et leur versatilité au maximum!

Bol de falafel

C’est sans remord (un peu quand même) que j’ai essayé un mélange en boîte. J’étais réticente, mais le résultat était à la hauteur de ce qu’on attend d’un falafel!

Lorsque je me sens moins exotique, donc 95% du temps, je prépare des pâtes. Vraiment beaucoup de pâtes. Toute sorte de pâtes…

J’aime les pâtes!

Je devais être italienne dans une autre vie… 😛

Et vous, avez-vous un repas fétiche des soirs de semaine?

2 réflexions au sujet de « Journal alimentaire: spécial travail »

  1. Ah, les pâtes! J’en mangerais presque tous les jours.

    La semaine, je n’ai pas vraiment de routine. Mais si je suis pressée et que je ne mange pas de pâtes, je me fais des grillades de tofu (tamari + levure alimentaire).

    Petit commentaire : ce serait chouette de pouvoir cocher une case pour nous indiquer lorsque tu réponds à nos commentaires. Je sais que WordPress permet de le faire. Pour le moment, on peut seulement s’abonner aux nouveaux billets.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *