Pourquoi j’ai un divan en cuir (ou comment ne pas rater sa transition)

Pour moi, la transition a été assez drastique…et pas vraiment en même temps…Pas clair, hein? Je m’explique.

Depuis que j’ai quitté la maison familiale, je ne consommais pas beaucoup de viande. Mon chum et moi, on était (et on est encore!) plus de type pasta…ce qui implique crème et fromage.  Un peu de poisson, un peu de viande, sans plus.

En octobre 2014, j’ai donc décidé d’arrêter la consommation de viande. Honnêtement, c’était fafa bébé. C’est à partir de là que j’ai commencé à m’informer sur l’industrie de la viande, des produits laitiers et des œufs et la transition s’est un peu fait d’elle-même…C’était, pour moi, la suite logique. Si je refuse qu’on exploite des animaux pour leur viande, par ricochet, je refuse également qu’on les exploite pour quoi que ce soit d’autre!

cadenas avec coeur

En prenant un peu de recul, je m’aperçois cependant que la transition ne se vit pas de la même façon pour tout le monde. Alors, parce que je suis une personne gentille, je vous ai préparé un p’tit guide de survie transitionnel.

Numero uno. Ouvrez votre esprit.

tableau noir Think outside of the box

Numero dos. Si l’idée de vous couper en même temps du steak, des croquettes de poulet, de la poutine et du grill cheese vous terrifie, allez-y étape par étape. Pour certains, tout couper d’un coup ne fera en sorte que vous tiendrez quelques jours, au plus quelques semaines, avant de retomber dans vos anciennes habitudes et de consommer à nouveau des produits d’origine animale.

Aller à votre rythme est important…mais il faut tout de même concrétiser son objectif. Comme me l’a appris ma prof de workout au cégep, pour être sur le sens du monde, ton objectif doit être smart. C’est-à-dire qu’il doit être spécifique, mesurable, acceptable, réaliste et temporellement défini. Autrement, vous serez semi-végératien à temps partiel 1 mois sur 2 les années impaires pour le reste de votre vie. Dans un absolu très lousse, vous devriez être transitionné en 1 an. Écrivez votre objectif. Pinnez-le sur un tableau d’inspiration et ajoutez-y des images qui vous motivent. Accrochez votre tableau et regardez-le aussi souvent que nécessaire.

carnet de notes et cellulaire

C’est aussi important de décider de faire ce pas pour les bonnes raisons. Chercher sur Internet, lisez des livres, regarder des documentaires, posez-moi des questions :P…Vous n’aurez pas à chercher bien loin, mais ne le faites pas parce que votre conjoint vous menace d’une grève du sexe éternelle ou parce que c’est à la mode. Ce genre de soumission mène à fuck all.

Numero tres. Maintenant que vous savez pourquoi vous voulez être végétalien et que votre plan de match est aussi élaboré qu’une attaque du Canadiens en 4e prolongation de la finale de la coupe Stanley, il est temps de trouver quoi manger! Tout d’abord, flusher de votre esprit l’idée que végétalisme égal privation, carences, régimes, faim, mort! L’alimentation végétale la plus bénéfique est celle qui est principalement composé de fruits et légumes de même que de produits à grains entiers…bref, le moins possible de produits transformés. En espérant que vous optiez pour cette stratégie (et vous devriez), ne vous souciez pas des calories. Manger jusqu’à satiété. Toujours. Parce que vous fournissez les bonnes choses à votre corps, il va être capable de les gérer comme un grand et n’ira pas foutre votre smoothie vert dans vos fesses pour vous punir…non, il ne le fera pas.

Arrêtez aussi de capoter sur les protéines. Même en essayant, vous n’en manquerez pas. Si les carences vous inquiète tellement, prenez rendez-vous avec votre doc et allez passer des prises de sang. C’est ce que j’ai fait pour rassurer ma maman. Vous pourrez alors vous ajuster au besoin. Si votre alimentation est diversifiée, il ne devrait pas y avoir de problème!

Numero quatro. Faites le ménage de votre frigo, votre congélateur et votre garde-manger. C’est un principe simple! S’il n’y a pas de biscuits dans ton armoire, tu ne mangeras pas de biscuits ce soir (si poétique!). Faites vos adieu à Bovril, chef Boyardee et aux filets de poisson qui niaisent au congélateur depuis 6 mois.  Repensez vos basiques. Surtout, laissez le temps à votre palais de redécouvrir les saveurs. Au début de ma transition, ce sont surtout les textures qui me manquaient! Je n’avais pas le goût du bacon, j’avais envie du crunchy du bacon! J’ai eu l’impression de manger mou pendant quelques temps…J’ai fait des recherches et j’ai expérimenté et maintenant ces textures ne me manquent plus parce qu’au final…elles avaient toutes une version végétale! Yé!

Numero cinco. Essayez de nouvelles recettes et n’ayez pas peur de sortir au resto! Végétalien ne rime pas pentoute avec hermite poilue confinée dans le fin fond des bois qui ne s’est pas lavée depuis 3 semaines. Non, ça ne rime vraiment pas.

Numero seis. Assumez-vous. Vous aurez parfois l’impression d’être seule dans votre chaloupe de la vie et ce sera parfois le cas, mais gardez confiance en vous. Lorsqu’on vous questionne, expliquez le pourquoi du comment, vous savez pourquoi vous êtes exactement où vous êtes! Ne jugez pas les autres si eux vous jugent.  Certains vont vous trouver extrémiste ou bizarre voire complètement hippie. So what? Personne ne se souvient des gens ordinaires 😛

Numero siete. Ne vous auto-flagellez pas si vous faites une erreur. Vous étiez convaincu qu’il n’y avait pas de beurre dans votre couscous, mais vous vous êtes finalement trompé? Rien ne sert d’aller vous faire vomir.

J’ai un divan en cuir. Je ne mettrai pas le feu dedans. Je l’ai acheté bien longtemps avant mon changement de cap. Bien sûr qu’aujourd’hui je regrette mon achat sachant ce qu’il implique, mais d’une certaine façon, mon divan me conforte dans ma décision. Mon divan a été le premier article de valeur que j’ai payé de ma poche et je me souviens du sentiment de fierté que j’ai ressenti lorsque j’ai fait mon dernier paiement. Quand je m’assoies dessus et que je me dis qu’aujourd’hui, je participe aussi peu que possible à cette industrie, je me sens fière. La même fierté d’avoir réussi quelque chose. Une petite réussite, certes, mais une réussite quand même.

J’ai déjà mangé de la viande de cheval (incognito) quand j’étais petite. Je n’en veux pas à mes parents pour autant! Comme dans la plupart des sphères de la vie, c’est tout à fait inutile et éreintant de se torturer avec la passé. De grâce, concentré vos énergies ailleurs!

N’espérez pas non plus reconnaître tous les ingrédients dérivés d’animaux du premier coup. Des végétaliens proclamés se gavent de gummie bear…pourtant fait à base de gélatine. Comprenez que c’est un processus et non une finalité.

Numero  ocho. Ayez du plaisir dans ce processus!

ballon rouge dans le ciel

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *