Test: application Vegg’up

Si vous êtes de ces femmes avec une garde-robe bien remplie, vous avez certainement déjà vécu ce moment où vous vous tenez devant votre panoplie de guenilles sans savoir laquelle mettre. Vous en avez tellement on dirait que vous n’avez rien.

Ce sentiment m’envahie parfois quand j’ouvre la porte de mon frigo.

Chacun ses priorités!

Prenons une grande respiration parce qu’il y a une solution à porter de cellulaire.

Grâce à l’application Vegg’Up, le sempiternel «kossé qu’on mange pour souper» devient une victime de combustion instantanée.

Vous êtes des gens occupés, alors j’ai testé l’application.

J’suis fine de même.

L’équipe

L’application a été élaborée par une équipe parisienne dans l’effort honorable de redonner goût aux gens de cuisiner. En plus d’avoir la santé des gens à cœur, les créateurs se soucient également de l’impact de notre alimentation sur l’environnement tout en s’assurant de combler le gourmand en vous.

Parce que tsé…un sandwich à la luzerne…Personne n’aime ça pour vrai.

Ce sont donc Salomé et Robin, respectivement la reine des smoothies et l’éternel carotte lover qui ont eu l’idée de regrouper des recettes issues de leurs blogs chouchous avec des conseils personnalisés pour faciliter la vie du parfait végétalien en devenir.

Complètent l’équipe trois diététiciennes-nutritionnistes et une naturopathe, toutes végétaliennes. Les cerises sur le sundae, Alyssa, chargée de communication et Emmanuel, chargé de l’application Android.

Comment fonctionne l’application?

Capture d'écran application Vegg'up

L’application comprend quatre sections: accueil, conseils, panier et favoris. Voyons voir ce qu’elles ont dans le ventre.

 

La section «conseils»

Présentement, elle est accessible à tous sur Android. À une époque, il fallait se procurer l’abonnement Premium (c’est encore le cas sur iOS). Peut-être qu’un jour se sera à nouveau le cas.

Peut-être pas.

Peut-être qu’on le saura jamais.

Capture d'écran Vegg'up section Conseils

La quantité de capsules est légèrement anémique. Au nombre de 12, elle se lisent en 2 minutes top chrono. Au bas de chaque page apparaît un lien menant au site Internet de la professionnelle rédactrice afin de «découvrir les services offerts». Ça sent un peu trop l’auto-promotion à mon goût…

Pour faire court, je me sentirais flouée d’avoir à payer pour accéder à si peu de contenu.

Je dois toutefois avouer qu’outre les quelques capsules disant que tu dois absolument te supplémenter, j’ai appris quelques mots pertinents au Scrabble: oxalate, carminatif, cholagogue, cholérétique.  Tous des mots qui me feront passer pour une intellectuelle des plus culturée, j’vous en passe un papier.

Il y a bien une ou deux perles d’informations et le caractère abusivement succinct des capsules est voulu. Ça reste une application.

Pas une encyclopédie.

Je crois que mes attentes étaient simplement trop élevées.

Mais je persiste à dire que ça manque de chair autour de l’os (avez-vous vu le jeux de mots absolument pas végan!?).

Pour le temps qu’elles prennent à lire, allez-y. Vous ne serez pas moins bêtes qu’en regardant Brice de Nice pour la 3e fois. Une fois consultée dans son entièreté, cette section devient obsolète malheureusement. Inclure les capsules par-ci par-là dans les newsletter serait une meilleure option, à mon humble avis.

Les recettes

Il y a, attachez bien votre chapeau avec 3 tours de tape électrique, 35… Fucking… Catégories de recettes.  Si vous êtes habitués au traditionnel entrées-repas-desserts, vous aurez vite envie de vous auto-diagnostiquer un TDAH. Pour une application, je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus convivial et rapido.

Du genre: je cherche, je clique, je trouve.

Pas:

Je cherche.

Je réfléchis.

J’hésite.

Je cherche encore.

Je me questionne.

Je cherche toujours.

Qu’est-ce que je fous ici.

Je suis ambiguë.

D’la marde.

Mac’n cheese.

Des conseils trop courts et un classement de recettes interminable.

Juste milieu, reviens-nous!

Passer outre ce classement à rendre une bibliothécaire hystérique, les recettes, elles valent quoi?

Capture d'écran Vegg'up section Recettes

D’abord, les visuels sont appétissants et de qualité. Couleurs vives, belles mises en place, pas de photo prise avec un vieux flip sur la table en mélamine bleue de tante Albertine.

À votre arrivée sur la page d’accueil des recettes, l’application vous offre une sélection qui changent deux fois par semaine.

Bien pensé. C’est inspirant et nuancé. Pas besoin de plus de monotonie dans nos vies!

Il est alors possible de swipper quelques recettes de chaque catégorie avant de décider si on veut voir la marchandise complète…ça fait très Tinder comme principe!

L’autre option est de visualiser toutes les catégories (dois-je vous rappeler…35?). Buddha merci, vous pouvez effectuer une recherche. By the way, l’outil de recherche est performant. Pour tester, j’ai cherché pita, concombre, riz, aubergine, guacamole, quinoa, salsa, houmous, banane, yaourt et orecchiette. Seul «salsa» n’a abouti à rien.

Les recettes sont tirées de blog et j’ai déniché une recette avec un bonhomme sourire dans les instructions! Avouez que c’est rafraîchissant! Par contre, ça donne des instructions avec des fautes et une ponctuation discutable…ça me fait un peu saigner des yeux, mais tout reste compréhensible.

«Ro, reviens-en de ton fucking smiley. On veut savoir si les recettes sont bonnes ou goûtent la m…»

Ok, désolée de ralentir le groupe.

Donc.

Le premier obstacle, qui n’en est pas forcément un, est que puisque l’application est européenne, les quantités sont souvent indiquées en grammes plutôt qu’en tasses ou en millilitres.

Si vous avez une balance de cuisine, c’est un pet.

Si vous n’en avez pas…c’est un pet post-pois chiches.

Heureusement, vous pouvez vous en procurer une pour quelques dollars. La mienne ne vaut pas 1 million et ne me donne pas la température extérieure ni l’heure en Asie, mais je la trouve très pratique.

Ensuite, je vous conseille de lire la recette au complet avant de vous y mettre. Provenant de blogs, les étapes de préparation ne sont pas sous un format standardisé. Si vous savez d’avance dans quelle direction vous allez, ce sera plus facile de vous rendre. 😛

La quantité et la variété des recettes sont satisfaisantes. On ne fait pas le tour si rapidement et je trouve l’application motivante à explorer de nouvelles saveurs et tenter de nouvelles combinaisons.

Quelques options supplémentaires

En plus des recettes et conseils, l’application permet d’enregistrer nos recettes favorites qu’elle classe automatiquement par catégories. Les favoris vous laisse également savoir combien de personnes salivent sur les mêmes recettes que vous, bon indicateur de succès culinaire potentiel.

La section «Panier» vous permet d’identifier ce que vous devez vous procurer à l’épicerie pour réaliser vos recettes. Je suis de celles qui utilisent un vieux fichier Excel et une feuille de papier (oui, oui, du papier) pour planifier mes repas et mon épicerie de la semaine, mais c’est une section gagnante pour développer le réflexe de planifier (et par ricochet, d’économiser) et non d’improviser.

Il est aussi possible de partager les recettes avec des amis par courriel, texto ou Messenger!

Pratico-pratique.

Le verdict

Vegg’up est une des première application du genre et juste pour ça, elle mérite la note de passage.

Dans l’ensemble, malgré quelques petites améliorations à envisager (la perfection n’est pas de ce monde, anyway), l’application est bien pensée et fonctionnelle.

Recettes Vegg'Up

Référence pratique quand tu es à l’épicerie après ton chiffre et que tu erres comme une âme en peine devant le comptoir des mets préparés…Tu peux dégainer ton téléphoner et choisir rapidement une alternative plus santé, mais tout aussi savoureuse et facile.

Je me lasse vite des applications sur mon téléphone qui se comptent sur les doigts d’une demie main. Néanmoins, j’apprécie assez la sélection de recettes pour ne pas sauvagement relayer cette application dans la corbeille (juste à côté des Sims).

Belle initiative! J’approuve et je recommande!

Laissez vos impressions en commentaire si vous téléchargez l’application (disponible sur App Sotre et Google Play) et devenez un Vegg’uper!

Signature

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *