Test produit: gâteau au fromage à la citrouille

L’automne est ma saison préférée.

D’abord parce que c’est ma fête. Ensuite, parce que j’adore la mode de ces quelques mois de transition avant le froid de l’hiver, les paysages sont d’une beauté et l’expression «prendre un bol d’air frais» n’est enfin plus un mensonge puisqu’on ne sue plus du plis du coude à 32°C à l’ombre; il fait vraiment frais.

Feuilles d'automne

C’est normalement l’équinoxe à la fin septembre qui marque le début de l’automne, mais pour plusieurs, c’est, depuis quelques années, l’arrivée en magasin d’une panoplie d’aliments aromatisés à la citrouille épicée.

Cette année, Daiya ne fait pas exception.

On est pas mal énarvé.

Vendre son âme à un Japonais diabolique

Dernièrement, Daiya a fait une annonce qui n’a vraiment pas fait l’unanimité. En effet, les deux fondateurs de la compagnie, Greg Blake et Andre Kroecher, ont annoncé via leur chaîne Youtube qu’ils sont désormais partenaires avec une compagnie japonaise, Otsuka. Grosso modo, Otsuka, avec ses 45 000 employés à travers le monde, s’efforce de mettre au point des produits «nutraceutical»…quand nutrition et pharmacie couchent ensemble avec pour préliminaires quelques tests sur des animaux. La compagnie se balance donc sur deux pôles en offrant des produits pharmaceutiques (traitement des maladies du système nerveux, de la tuberculose, maladies de l’oeil et cancers du sang) et des produits de «nutrition» (eaux, collations, produits de soya et cosmétiques).

Les deux hommes rassurent en disant que Daiya demeurent cependant une division indépendante du géant pharmaceutique (bien qu’Otsuka a versé 405 millions pour être proprio de 100% de la business) et précise que le partenariat est logique puisque les deux compagnies partagent les mêmes valeurs fondamentales, soit améliorer la santé des gens, entre autres.

L’objectif de ce partenariat?

Faire de Daiya un leader mondial dans l’alimentation végétale en plus de permettre à plus de consommateurs d’y avoir accès.

C’est louable.

Mais ça ne fait pas plaisir à tout le monde. Certains disent que Daiya a vendu son âme à une compagnie qui n’a rien à voir avec le véganisme. Daiya mérite le boycotte.

Daiya a vendu son âme et brûlera en enfer.

Feu

Est-ce qu’on peut douter de la sincérité d’Otsuka quand ils disent vouloir améliorer la santé de l’humanité?

Oui.

Est-ce que le fait qu’ils font des tests sur les animaux est ignoble et dépassé?

Absolument.

Est-ce que les fondateurs de Daiya ne sont là finalement que pour l’argent?

Peut-être.

À mon avis, cependant, le débat se clos assez rapidement. Boycotter Daiya revient à mon sens à boycotter votre épicerie.

Parce qu’en plus de tous vos produits végétaux, elle vend aussi du bacon pis du ragoût de boulettes. Elle fait de l’argent sur le dos des animaux morts.

Pourtant, vous y allez. Parce que tout le monde fait de son mieux.

Ce serait se voiler la face que de penser que toutes les compagnies dédiées à la confection de produits vegans sont sans faute. Vous savez…l’appat du gain…Les grandes multinationales de ce monde voit une opportunité de faire de l’argent et en profitent. Est-ce que c’est mal? Hypocrite, peut-être. L’humain est ainsi -mal- fait.

Mais le résultat reste le même: expansion de l’offre de produits n’impliquant pas qu’on fasse souffrir les animaux.

Les vegans ont accès à des étagères bien remplies de produits et les compagnies renflouent leurs coffres.

Le gâteau dans tout ça

Daiya à la citrouille

Pour ceux qui ont déjà essayé les différents fromages de Daiya, vous savez qu’on aime ou qu’on aime pas. Heureusement, les quatre saveurs de gâteau au fromage déjà disponibles n’ont rien à voir et sont délicieux. Je m’attendais donc à ne pas être déçue.

Il faut dire qu’en le sortant de la boîte, le gâteau a une gueule plutôt triste.

Gâteau Daiya à la citrouille

Ça fait dans le beige pas mal…Et pour une raison que j’ignore, le mien avait des envies de cellulite.

Le produit se vend congelé. Vous pouvez donc en stocker pour en manger toute l’année, ou presque. Quelques heures au réfrigérateur et c’est prêt. Ça permet d’avoir un dessert à porter de la main en toutes occasions.

Côté goût, soyons honnêtes, la citrouille n’est pas l’aliment le plus impressionnant et sa saveur est dans le très subtil. Par contre, les épices sont bien dosées et utilisées avec doigté. C’est un peu comme croquer dans l’automne.

Si on pouvait croquer dans l’automne…c’est ce que j’imagine qu’elle goûterait!

Le gâteau est crémeux, mais beaucoup plus dense qu’un traditionnel New York. Une petite pointe est ainsi suffisante pour satisfaire une dent sucrée, car c’est toquant.

Suffisant pour sustenter de 4 à 8 personnes, vous devriez être en mesure de mettre la main dessus pour environ 7$, ce qui reste abordable pour la qualité du produit.

Gâteau au fromage Daiya

Petit conseil gratis: ne lésinez pas sur la crème fouettée de coco. Ç’a apporte la légèreté qui manque à ce dessert automnal!

Je recommande!

Signature

2 réflexions au sujet de « Test produit: gâteau au fromage à la citrouille »

  1. Que j’aime tes discours non-moralisateurs et honnêtes!
    Pour le gâteau, c’est vrai qu’à la sortie son emballage, il est pas trop sexy le truc. Mais ça laisse donc libre à la création pour le twister! bonne idée cette crème de coco!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *