Top 5 : devenir végé ne devrait pas être votre résolution 2016

Ça y est. L’année se termine. C’est le moment full excitant où on décide de prendre des résolutions pour l’année à venir. On est motivé et plein de bonne volonté, mais…

2015

On peut décider de prendre de bonnes résolutions concernant à peu près toutes les sphères de notre vie : arrêter de boire ou de fumer, payer ses dettes, être plus organisé, faire du sport ou perdre du poids. Après les excès du temps des Fêtes, plusieurs optent pour une remise en forme optimale incluant six pack , fesses de fer, détox de jus et quatre portions de kale par jour. C’est glorieux et admirable et avec toutes les informations accessibles de nos jours sur la remise en forme/les régimes, certains pourraient être tentés de prendre comme résolution d’arrêter leur consommation de produits d’origine animale. C’est une bonne idée, oui…mais non.

5- Quelqu’un qui aborde le végétalisme comme une diète miracle sera déçu, car il obtiendra exactement les résultats d’une diète : c’est efficace le temps que ça dure, mais une fois qu’on y met fin, c’est à peu près comme si rien ne s’était finalement produit. Le végétalisme est un mode de vie et non un régime.

4-On a tendance à prendre une quantité abusive de résolutions et celles qui demandent le plus d’engagement et d’efforts (comme porter attention à ce qu’on mange 3 fois par jour, mettons) sont celles qui prennent le bord le plus rapidement.

3-Votre cerveau déteste le changement, surtout quand il est mal calculé et drastique. C’est scientifique. En plus, on a tendance à souvent reprendre les mêmes résolutions année après année, question de se rappeler à quel point on a échoué pendant les 365 derniers jours…full motivant.

2-Les résolutions sont souvent prises sur un coup de tête; on n’a ni objectif clair ni plan de match…ce qui mène généralement vers un échec patent.

fille qui prend des notes

1-Qu’on se le dise, arrêter systématiquement la consommation de produits d’origine animale implique de changer sa mentalité. Il y a différentes raisons qui font qu’une personne opte pour ce changement (éthique, santé, environnement, etc.). Si les raisons qui vous motivent à mettre «devenir végétalien» sur votre liste de résolutions ne sont pas assez puissantes (par exemple : être vegan est so trendy!), rien ni fera. Pour que cela fonctionne, vous devez avoir une motivation interne et personnelle en cohérence avec vos croyances et convictions.

Loin de moi l’idée de vous décourager. Au contraire, sinon mon blog serait une complète perte de temps et un détritus des Internets…Sachez plutôt qu’il y a des stratégies à adopter pour devenir végétalien et que j’ai été assez gentille pour vous les présenter ici.

En plus, toutes résolutions confondues, on ne les tient pas 80% du temps.

Si je peux vous donner un conseil, octobre est un moins parfait pour prendre des décisions :P.

P.S. Bonne année!

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *