Yogourt au lait de coco Le choix du Président

Avez-vous besoin de retrouver foi en l’humanité?

Sachez que des présidents font encore de bons choix.

L’offre alimentaire végane ne cesse de s’agrandir et il n’est presque pas faux de dire que pour un produit d’origine animale, il existe une alternative végétale.

Y’a de quoi combler tous les bedons.

Comme la perfection n’est pas de ce monde, il arrive qu’on achète un produit avec certaines attentes…qui peuvent s’avérer réduites en poussière. V’savez, ce sentiment d’avoir trouvé une version végétale des Pogo ou des Pizza Pochettes, bases de votre alimentation d’adolescent, et que finalement ça goûte le carton pané?

C’est mon cas quand j’arrive dans l’allée des yogourts.

À l’époque, mon cœur ne battait que pour le yogourt grec, le seul qui avait une texture décente. Le yogourt standard m’excitait autant que subir le supplice de la goutte. Pour vous dire.

Comble du malheur, après quatre longues années de végétalisme, ma quête sans fin était désespérante au point où je ne mangeais plus de yogourt. Point final.

Capitulation.

Vaincue par du yogourt.

Je les ai tous essayé.

Noix de coco.

Amande.

Soya.

Amande et soya.

Nature.

Vanille.

Bleuets.

Name it.

Si ça existe, j’y ai goûté. Et probablement pas aimé.

Oh miracle potentiel, la semaine dernière, les Internets m’informèrent qu’un nouveau yogourt végétal faisait son entrée sur le marché.

Avouons que mes attentes faisaient, elles, dans le très bas.

J’ai donc fait un détour par l’allée des produits laitiers avec une remarquable absence d’enthousiasme pour mettre la main sur les nouveaux yogourts au lait de coco de la marque Le choix du Président.

Yogourt de lait de coco Le choix du Président

3.49$ pour un contenant de 500 grammes.

Excellent…excellent…mais ça va en prendre plus pour me convaincre.

Deux saveurs disponibles : vanille et plain (aussi disponible aux bleuets, dans certaines épiceries, mais pas la mienne apparemment). Vanille a fini dans le panier parce que plain c’est infecte.

Tout produit confondu.

Mon ravissement était si peu présent que je n’y ai goûté que deux jours plus tard.

Je savais déjà à peu près à quoi ressemblait la texture parce que Miniature a voulu tester la résistance du contenant à la gravité. (Ça s’est mal terminé. 1-0 la gravité.)

Et le peu de yogourts à la noix de coco qui ont eu le privilège d’être essayés ont reçu leur 4% plus vite qu’une serveuse qui vole dans la caisse.

Je l’affirme : il y a quelque chose que me rend absolument insatisfaite du marché des yogourts végétaux.

Si c’est pas le goût, c’est la texture. Si c’est pas la texture, c’est le goût. Si c’est ni un ni l’autre, c’est le prix.

Exhooooooorbitant!

Suis-je ti trop difficile? Peut-être…

Puisque c’est mon devoir de vous tenir informer des nouveautés, j’y ai donc goûté. Embrayée sur le R.

Oh shit.

Mon chum est le sous-testeur en chef (Miniature étant second sous-testeur ) et il déteste la noix de coco. Quand je dis déteste…je veux dire qu’il se lève la nuit pour la haïr.

Ça l’écœure.

Voulez-vous son verdict?

Ou je vous laisser mariner un peu…?

Penseur qui tient cellulaire et attend

Il m’a demandé d’en racheter.

Il lui a donné le titre de yogourt officiel de la maison.

Pendant qu’il me donnait ses impressions, j’en reprenais des cuillères comme si j’avais perdu le contrôle de ma main.

Fou raide.

Le produit.

Ce yogourt contient 1 milliard de cultures vivantes probiotiques par portion de 175g. Cette portion fournie 120 calories et contient du lait de coco, du sucre, de la fécule de pomme de terre modifiée, de l’extrait de vanille et de la pectine.

Comparons avec un concurrent animal: le yogourt Activia Original à la vanille. Il contient du lait écrémé, de la crème, du sucre, de l’eau, de l’amidon de maïs modifié, du concentré protéique de lait et de lactosérum, du fructose, de la poudre de lait écrémé, de la gélatine, de l’arôme naturel, de la culture probiotique active et des cultures bactériennes vivantes, du colorant naturel, de la vitamine D3 et de l’acide malique.

Si on veut comparer les pommes avec les pommes, observons la liste d’ingrédients du yogourt grec Daiya, pour qui j’ai déjà eu un faible: eau filtrée, crème de coco, sucre de canne, isolat de protéines de pois, noix de coco en crème, protéine de pomme de terre, extrait de racine de chicorée, fécule de pomme de terre, acide lactique, fécule de riz, arômes naturels végétaliens, phosphate de tricalcium, extrait de vanille, gomme de guar, sel, grains de gousse de vanille, levure de vitamine D, L. plantarum, L. casei, stevia et vitamine B12.

Je sais pas lequel est le plus dégueu (en fait, oui, je sais!), mais aucun ne semble sortir du lot, point de vue constitution.

Le contenant arbore sa certification vegan par l’organisme VegeCert, ça facilite la tâche.

Au Québec, la marque est distribuée dans les Maxi, Maxi et Cie et les Provigo.

Verdict.

Le goût est absolument divin. Ma principale crainte tournait autour du fait que je n’avais pas envie de manger de la chair de noix de coco passée au blender. Ce n’est pas le cas. Il n’y a qu’une toute petite note subtile de noix de coco à la fin.

La texture ressemble à celle des yogourts d’origine animale : lisse et crémeuse. Ce n’est définitivement pas un yogourt grec et c’est à peu près tout ce que je lui reproche.

On dirait bien que Le choix du Président voit l’opportunité d’affaire qu’offre le marché du végétalisme. Est-ce que ça en fait une compagnie profiteuse? Probablement. Est-ce que ça aide la cause d’avoir une alternative sans cruauté, offerte à un prix plus que raisonnable et disponible dans l’allée des produits réguliers (et non dans la sombre allée des produits granos)? Probablement.

Je vous conseille donc de partager cette critique sur vos réseaux sociaux, puis de courir vous acheter un pot de yogourt avant qu’il ne soit discontinué ou que son prix quadruple.

Parce que ça m’arrive tout le temps.

Signature

10 réflexions au sujet de « Yogourt au lait de coco Le choix du Président »

  1. Pas l’habitude d’aller dans ces épiceries (Maxi … ben oui Maxi), mais là je suis plus que curieuse! Un détour s’oblige!
    Merci testeuse en chef (et au sous-testeur en chef et au second sous-testeur en chef) de mettre dans notre vie tes surprenantes découvertes!

    Répondre

    1. 🙂 Je suis une cobaye consentante!
      À moins que tu doives faire 50 km pour te rendre au Maxi le plus proche ou que que la vue d’une pinte de lait de vache faussement heureuse te fait te vomir dans la bouche, ce produit vaut le détour!

      Répondre

  2. Où est ce que les produits choix du président sont en vente?
    Tres curieuse dessayer sa!

    Répondre

  3. Même combat avec (contre) les yogourts végétaux…
    J’étais fan des bons yogourts nature (plain!) … on ne peut pas camoufler leur goût avec des « confitures de fraise » ou autre parfums … FAUT qu’ils soient bons!
    C’est dire si je pleure (bon pas tant que ça; j’ai survécu allègrement!) depuis mes 6 ans de végétalisme. Je finis toujours par acheter celui qui est le moins cher parce que, de toute façon, comme ils ne sont pas assez bons pour que je m’en fasse un festin, ils servent dans des préparations. Ou en mini garniture.
    Même combat aussi pour le XY de la maison qui déteste au plus haut point les bidules à base de coco…
    Et PC… mettons que ça ne me fait pas rêver 😉
    Mais ton appréciation me donne l’envie de faire un stop dans un Maxi (ça doit se trouver sur mon chemin) et de mettre 3 contenants de « plain » dans mon sac (après les avoir payés bien sûr!).
    Merci pour l’info!

    Répondre

    1. Cher Spécialiste,

      Je te juge pour ton goût affirmé du plain. 😛

      Mais je t’apprécies pour tes 6 ans de végétalisme, ton entourage qui déteste la noix de coco et ton honnêteté à vouloir payer des pots de yogourts.

      Tu m’en donneras des nouvelles! 🙂

      Répondre

  4. Coucou,
    Et bien, ça n’a pas l’air mauvais ! Pour ma part je ne suis pas difficile et j’adore les yaourts au lait de coco ou au lait d’amandes, sans l’arrière-goût du lait animal c’est encore meilleur et ça me convient très bien ^^

    Répondre

    1. J’avoue que le fait qu’il ne vienne pas d’un animal lui donne déjà une longueur d’avance!!!

      Répondre

  5. *actuellement en train de finir le pot ouvert il y a environ 5 minutes*

    Bon moi je suis à mi chemin entre végétarisme et végétalisme, et vraiment un des seuls trucs ou j’arrivais pas encore à me raisonner c’était le yogourt (en général je finis le pot en 1 fois que ce soit 125g ou 680g bref…)

    J’avais déjà goûté un yaourt « de base » à la coco et j’avais pas été très fan, mais alors celui la !
    Il n’y avait aussi que vanille et « plain », j’ai testé le vanille et ouais non, merveilleux je 😍 … !
    La texture fait très yahourt « normal » même si ça se sent que c’est a base de coco, puis le gout est bien bien bien bon !

    (Quand j’aurais des petites faiblesse devant les pots de yogourt à la souffrance en spécial ben je saurais quoi faire héhé)

    (puis la prochaine fois promis je goûte le « plain » pour voir !)

    Merci ÉNORMÉMENT pour cet article et cette découverte❤️

    Répondre

    1. Merci Juliette!

      Très heureuse de voir que cette découverte te permet de faire un pas de plus dans ta transition!

      Des commentaires comme le tien me motivent à continuer de me sacrifier pour tester de nouveaux produits sans cruauté…mais bon…j’vais peut-être pas pousser le sacrifice jusqu’à goûter au plain 😛 Tu m’en donneras des nouvelles!

      N’hésites pas si tu as des interrogations pendant ta transition, ça me fera plaisir!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *