Yogourt grec Daiya

Ils circulent sur les réseaux sociaux depuis des mois. Je les attentais depuis trop longtemps.

Ils sont enfin arrivés.

Les yogourts grecs non-laitiers de Daiya.

Yogourts grecs Daiya

Dans une autre vie, je n’étais pas une grande fan de yogourt à moins qu’il soit grec. La texture du yogourt régulier m’a toujours profondément déplue, mais je ne pourrais pas dire pour quoi.

Peut-être parce que c’est entre le mou et le pré-digéré.

J’étais donc une grande consommatrice de yogourt grec. J’en achetais souvent, même si je le trouvais atrocement cher.

Puis est venu le jour où j’ai laissé tomber le yogourt grec, en plus de tous les autres trucs d’origine animale.

Vous imaginez donc que quand j’ai appris que Daiya avait créé un substitut sans produits laitiers, j’étais folle comme de la marde. J’ai commencé a voir circuler des posts sur Twitter et Instagram de gens vantant la perfection du produit, mais je restais incapable de mettre la main dessus.

Impatiente, j’ai donc contacté directement la compagnie pour leur demander quand leur yogourt serait disponible au Québec, si un jour il l’était. On m’a gentiment informée que je pourrais y goûter début 2016.

J’attends donc ce putain de yogourt depuis janvier!

C’est de la torture.

Chaque semaine, je passais devant le comptoir de yogourts dans l’espoir que nos regards se croisent. Puis, en juin, j’ai perdu espoir. Je ne l’attendais même plus.

Il a fini par arriver. La dernière de juin.

L’attente a été tellement longue que j’avais de (très) grosses attentes.

Cette mise en contexte est d’une longueur comparable à mon attente. Entrons dans le vif du sujet.

Le produit

La gamme se décline en quatre saveurs: pêche, fraise, cerise noire et bleuet. Ce dernier ne fait cependant pas parti du test puisqu’il reste, à ce jour, introuvable sur les tablettes. Ils sont tous fabriqués à base de crème de noix de coco, mais la saveur distincte de ce produit est tout à fait effacée, pour ceux que ça inquiète.

Yogourt Daiya cerise

Quand on ouvre le pot, la texture rappelle vaguement le vomi de bébé, ce qui est une qualité commune à la plupart des yogourts. No stress. Une fois le produit bien mélangé, la texture est merveilleusement crémeuse, épaisse et velouté. Exactement ce qu’on attend d’un yogourt grec.

Les yogourt sont agrémentés de morceaux de fruits, surprise agréable et délicate attention.

Yogourt Daiya pêche

Au point de vue du goût, je dois avouer, à ma grande surprise, que celui à la pêche était le meilleur, suivi par la cerise et la fraise. J’ignore pourquoi, mais celui à saveur de fraises, à la longue, avait une acidité semi-engourdissante désagréable. La saveur de cerise avait le même problème, mais c’était plus subtil, tandis que celui à la pêche était tout à fait parfait.

Yogourt Daiya fraise

D’un point de vue nutritionnel, chaque pot fourni 150 calories (160 pour celui à la cerise) en plus de 8 grammes de protéines (provenant d’isolat de protéines de pois) et 20% de votre apport quotidien en calcium. Le tout est complété par l’ajout de deux probiotiques, L. Plantarum et L. Casei.

Mon verdict

Je n’hésiterais pas à en racheter. Par contre, j’utiliserais probablement les saveurs de fraise et cerise dans une recette qui permettrait de contre-balancer un peu l’acidité. Le site de Daiya regorge d’ailleurs de suggestions alléchantes.

Une dernière doléance avant de terminer…Depuis leur arriver en magasin il y a environ 1 mois, leur prix à déjà doublé et c’est une déception. Supermarché Avril, pourquoi?!

Dans l’ensemble, c’est un excellent substitut de yogourt grec!

Namaste!

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *